Home

Post invité de The-Golfisher, merci à lui de partager son contenu ici.

La faillite des États, quelle faillite ?

Si on s’en réfère à ce qui se dit dans la presse, tout le monde a l’air de s’accorder pour dire que l’or est en train de rebondir avant de replonger vers les 1150, 1000 voire 800 pour les plus pessimistes.

Les raisons ? toujours pareil, la vie est belle, la crise est finie, les QE vont pouvoir doucement êtres mis à mort vu qu’on n’en a plus besoin vu qu’ils ont rempli leur rôle vu que l’économie reprend.

Répétons tous ensemble : « La Crise Est Derrière Nous ! » (Dixit Flamby)

À la bonne heure !

Le truc qui m’épatera toujours, c’est l’amnésie sélective des médias et de ses « experts » sur lesquels ils

s’appuient pour diffuser un discours dont ils espèrent bien qu’il modèlera l’opinion publique. Le mot d’ordre actuel est « plus de mauvaises nouvelles » à tout prix, principalement pour redonner le moral aux gens et anéantir leurs peurs inutiles une bonne fois pour toutes. Une fois que tout le monde aura confiance, l’économie reprendra d’elle-même : les gens dépenseront, investiront, embaucheront, travailleront… C’est la dernière cartouche que nous tirent les pouvoirs publics, mais alors la toute dernière parce qu’après ça le barillet est vide !

L’avantage, c’est que celle-là, personne ne la voit passer, elle est administrée sous silencieux.

Mais que nous passe-t-on sous silence comme ça et qui a l’art de m’agacer autant ?

La Dette.

On en fait quoi de la dette colossale des États ? Elle est où la solution ? Quelqu’un peut-il me dire ?

Actuellement, le plan des QE est le suivant: les Banques Centrales rachètent les titres de dette des États aux banques (et autres zinzins) qui les détiennent au cas où si un État fait défaut, ça ne les déstabilisent pas trop.

Et ça va finir comment d’après vous ?

On va avoir une petite quantité de BC (Banques Centrales: Fed, BoJ, BoE, BCE surtout) qui détiendra une grande majorité de la Dette des États. Quels seront dès lors les risques en cas de défaut d’un État ?

Bonne nouvelle: aucun.

Les Banques Centrales sont celles qui émettent les liquidités, elles n’ont de comptes à rendre à personne. Elles ne peuvent pas faire faillite : faire faillite c’est être en cessation de paiement. Comment peut-on être en cessation de paiement lorsqu’on est justement l’institution qui imprime les moyens de paiement ?

C’est là qu’est l’astuce : Les dettes publiques ne seront jamais remboursées, c’est un fait. Le mécanisme actuel est le seul qui permettra aux États de faire défaut sur les titres de dette détenu par leur BC sans même vous avertir !

Encore mieux : la Fed par exemple, n’a pas d’or en compte propre : elle est la dépositaire de l’or de l’État américain, en contrepartie duquel elle a émis des bons à valoir portant encore la valeur initiale de 35$/once. J’ai vu sur ce forum et sur de nombreux autres sites et blogs alarmistes que ces réserves d’or ont été prêtées et vendues depuis longtemps. Il n’y aurait plus d’or à Fort Knox !

Et alors ?

Il suffirait à la Fed de proposer au gouvernement le deal suivant : vous effacez la créance sur l’or que vous avez sur nous en échange de l’effacement de la créance en Treasaury Bonds que nous avons sur vous (achetée via les QE) et le tour est joué !

Vous voyez une faillite vous ? Moi pas.

Bon alors, pourquoi encore s’attarder sur l’or ?

Allez, circulez, il n’y a rien à voir…

…Si ce n’est que justement, en cas de reprise économique, la monnaie créée durant les QE devra se remettre à circuler. Et là on aura à faire à un dilemme : juguler l’inflation en augmentant les taux (en les laissant filer car à priori ils ont l’air de vouloir prendre l’air tous seuls) et par la même mettre en péril la Reprise Économique ou alors laisser l’inflation partir et emporter tout le reste. Parce que ce ne sont pas quelques centaines de millions dont on parle ici, mais des centaines de milliards ! (des Billions en Français qui deviennent des Trillions en Anglais)

Le mécanisme de remise de dettes des BC n’est rien de moins que la remise au goût du jour du bon vieux système qui consiste à imprimer de la monnaie pour rembourser ses créanciers. C’est le seul moyen par lequel un état surendetté s’en sort.

L’austérité a-t-elle porté ses fruits ?

Allez dire aux jeune grecs, espagnols, portugais, mais aussi Français que la raison pour laquelle ils ne pourront pas avoir d’emploi est parce que le pays est à la diète parce que leurs parents ont abusé d’un système de sécurité sociale déficitaire (entre autres causes, il y en a plein d’autres, je sais). Si on les saigner à blanc maintenant c’est uniquement à cause de l’endettement colossal qui, ironie du sort, a été accumulé durant des périodes économiquement plus clémentes. Pour cela l’austérité ne marchera pas: un arbre mort ne donne pas plus de fruits qu’un arbre en pleine croissance.

Alors, une fois qu’on remet toutes ces choses en perspective, avez-vous toujours envie de vous tenir aussi loin de l’or que ce que les médias voudraient nous convaincre ?

N’hésitez pas à livrer votre avis ci-dessous dans les commentaires.

 

Article original publié en octobre 2013 sur : http://www.the-goldfisher.com/2013/10/la-faillite-des-etats-quelle-faillite.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s